Pages written in french Pages written in english

 

The Collective asks for the candidates.

logo Collectif Le Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie interroge les candidats aux législatives.

 

Le Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie a choisi d'interroger les candidats aux élections législatives de Juin 2012 sur des questions relatives à l'environnement dans le pays de la Charnie.

Le collectif s'est adressé aux candidats qu'il a pu identifier et contacter dans les circonscriptions qui contiennent une partie du pays de la Charnie. Plus précisément il s'agit de la première et deuxième circonscription de la Mayenne ainsi que de la première et quatrième circonscription de la Sarthe.

Le courrier envoyé aux candidat(e)s est disponible ici.


Les réponses des candidats.

Ayant adressé un questionnaire en 7 points à la trentaine de candidats des 4 circonscriptions sarthoises et mayennaises incluant le pays de Charnie, le Collectif a reçu 5 réponses.

Les questions portaient sur la préservation de la forêt, de l’eau et de la biodiversité, notamment les haies et la faune sauvage.

Concernant les pesticides, si les candidats approuvent à terme la suppression de tous les pesticides, certains préconisent un échéancier sur la proposition du Collectif de les interdire immédiatement dans les zones classées en Natura 2000.

Pour la candidate UMP de la première circonscription de la Mayenne, concernant l’eau, « la lutte contre le développement des algues vertes doit être une priorité... De plus en plus de preuves établissent la corrélation entre épandages massifs d’azote et extension des algues vertes ».

Répondant conjointement, les candidates EÉLV des première et quatrième circonscriptions de la Sarthe, se prononcent pour une suppression à terme des épandages de lisier et le respect par la France de la réglementation européenne. Concernant la forêt, les mêmes estiment que l’ONF est « une institution aujourd’hui obsolète, qui doit être réformée et rendue indépendante des lobbies de l’industrie du bois qui la convoitent dans l’unique objectif de rentabilité ». Quant à l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), il faut « le scinder en deux pour réévaluer la notion de nuisible », un organisme chapeau veillant à la cohérence des actions des deux structures.

Seule la candidate de l’Alliance Écologiste Indépendante de la première circonscription de la Mayenne a répondu oui aux 7 points « sans aucune réserve ». Elle se trouve donc être la seule à approuver le rétablissement du jour hebdomadaire sans chasse, ce qui étonne le Collectif alors que, depuis des années, de nombreuses associations réclament une mesure qui permettrait aux familles et aux sportifs de se promener dans les bois en toute sécurité.

News
Recent short news
Archives
French newspapers
Reports
 
Graphic interface CleanShop done by WonkaStudio for kitgrafik.com