Pages written in french Pages written in english

 

Report on the general assembly held on 03/14/2014
AG Collectif 2013

logo Collectif


Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie

 



COMPTE-RENDU DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE,
le 14 Mars 2014 à 20h 30 à Blandouet.


Le président ouvre la séance à 20h 30 par un mot d'accueil aux participants.
On présente ensuite les différents rapports.

Rapport d'activités.

Concernant le projet de recherche minière dit « PERM Tennie », le Collectif a pris une part active dans toutes les actions et réunions, mettant en garde contre les dangers d’une nouvelle exploitation autour de Rouez en Champagne alors que le site de l’ancienne mine n’est toujours pas nettoyé. Appelant clairement et fermement au boycott des opérations de prélèvements par la société Variscan, le Collectif a constaté que cette recommandation était suivie par de nombreux propriétaires, convaincus de la nocivité de toute nouvelle exploitation. Nous avons par ailleurs, par voie de presse, adressé une lettre ouverte aux élus des communes concernées, attirant leur attention sur le fait que, s’ils veulent créer des emplois, il y a des initiatives non polluantes à soutenir. Entre autres, les téléphones portables usagés constituent un véritable gisement dans la mesure où ils peuvent être recyclés. Une technologie de pointe permet de récupérer les métaux rares entrant dans leur composition. En récupérant les portables, les Ateliers du Bocage dans les Deux-Sèvres ont créé plus d’une trentaine d’emplois.

Nous avons tenté une fois de plus de sensibiliser les élus à la préservation des haies, les informant d’initiatives exemplaires prises dans de proches cantons mayennais. Nous intensifierons nos démarches d’ici aux élections municipales.
Rappelons à quel point les haies sont bénéfiques à tous égards : pour les oiseaux, en leur prodiguant des baies et des graines et pour l’agriculture, en offrant des habitats à de nombreuses espèces animales qui limitent la prolifération d’espèces indésirables dont certaines sont devenues résistantes aux pesticides. Brise-vent, les haies protègent aussi les sols contre l’érosion et favorisent la reproduction des précieux pollinisateurs en été. Concernant le nourrissage des oiseaux en hiver, il est important de ne donner que des graines bio, sinon il vaut mieux s’abstenir sous peine de menacer la vie même des oiseaux.

En avril, sollicité par les opposants au projet de carrière en forêt de Courcelles, le Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie a adressé une déposition au commissaire-enquêteur, rappelant certains des motifs qui avaient conduit le préfet de la Mayenne à refuser le projet de carrière de l’Abat en forêt de Grande Charnie, notamment qu’un propriétaire de forêt n’a pas à confondre la sylviculture avec une activité industrielle comme l’exploitation d’une carrière.
Le Collectif, en prenant position, a suscité indirectement la mise en place d’une commission de travail carrières au sein de SNE pour aboutir d’ici à juin à un document consignant la position de la fédération sur les carrières.

En novembre, une délégation du Collectif s’est rendue à Grez-en-Bouère pour participer à une grande manifestation de soutien aux agriculteurs touchés par la grave pollution aux PCB de la Société Aprochim dont les négligences ont été lourdement sanctionnées en décembre par le tribunal Correctionnel de Paris.

Le Collectif participe activement à l'élaboration du PLU de Saint Suzanne sur invitation de la commune. Le PLU est en cours de finalisation, nous sommes intervenus pour bien fixer la cartographie des zones humides en cohérence avec les relevés existants.

Et le 22 novembre à Laval, notre association a suscité une soirée d’information consacrée aux algues vertes, les nitrates qui les constituent étant véhiculés par les eaux pouvant venir d’épandages d’élevages industriels, parfois de notre département.

En février, le Collectif a remis à la préfecture de la Sarthe une déposition dans le cadre de d'une consultation du public sur une modification d’un arrêté préfectoral autorisant la Société des carrières de Voutré à défricher 4 ha sur Rouessé-Vassé. Il est apparu de nombreuses carences dans le dossier remis par le carrier à la préfecture. Notre déposition a pointé notamment le non-respect de lois et règlements en vigueur, des boisements compensateurs insuffisants, l'absence de dossier d’incidence zones humides, le manque d’évaluation d’incidence Natura 2000, etc...

Soucieux de parfaire leurs connaissances en droit de l’environnement, 3 membres du Bureau du Collectif ont participé en décembre à Laval à une journée de formation sur la règlementation de Natura 2000. L’extension de notre zone Natura 2000 aux deux forêts de Charnie est toujours à l’ordre du jour. Ayant découvert que le siège réservé aux associations environnementales au sein du Comité de Pilotage de la Zone Natura 2000 « Bocage à Osmoderma eremita entre Sillé et la Grande Charnie » n’était pas occupé par SNE, nous avons proposé notre candidature. Nous attendons la réponse. Cela demandera encore plusieurs semaines dans la mesure où le Comité est animé par une conseillère municipale de Parennes, soumise à réélection.

Les diffèrents rapports sont adoptés à l'unanimité.


Bilan financier.

Le trésorier dresse le bilan financier de l'exercice.

Rapport d'orientation.

Pour l'avenir immédiat le Collectif envisage de continuer le suivi de l'affaire du PERM Tennie, de finaliser la collaboration avec la commune de Sainte Suzanne pour l'élaboration de son PLU et d'obtenir de la part de SNE un positionnement clair sur les projets de carrières (nouveaux ou extensions) en Sarthe. Il poursuivra ses démarches en faveur de la préservation du bocage auprès des responsables des communes et communautés de communes, en s’inspirant du « plan bocager » lancé par la CC des Coëvrons. Une reprise des investigations en forêts de Charnie en liaison avec MNE, dans le but d'en obtenir le classement en zone Natura 2000 est aussi envisagée.

Renouvellement du Conseil d'administration.

On procède à l'élection des membres du Conseil d'administration.

Composition du Conseil d'administration :

Membre Représentant
ANEVR Daniel Trubert, Jean Masson, Loïc Blanchard (suppléant)
Charnie Environnement Laurent Desprez, Jean-Marie Vanherpe, Roland Ahier (suppléant)
FE53 Jean-Paul Beillard
MNE Judy Davis

Le président présente un projet de communiqué final destiné à la presse. Le communiqué final est adopté à l'unanimité.

La séance est levée à 21 h 50.

Le conseil d'administration se réunit immédiatement pour procéder à l'élection du bureau.

Communiqué final AG 2014

logo Collectif


Appel aux nouveaux élus : ouvrez les yeux, agissez !





Réuni en assemblée générale à Blandouet, le Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie s’est vivement inquiété de la dégradation continue de l’environnement dans notre région, aggravée par le refus de nombreux élus de voir cette réalité et d’agir en conséquence. Certes l’actualité de ces derniers mois a permis de constater une importante mobilisation citoyenne contre la prospection menée par Variscan autour de l’ancienne mine de Rouez-en-Champagne (plus de 330 refus de propriétaires de laisser entrer chez eux les techniciens de la Société orléanaise). Mais dans le même temps, dans ce pays, le bocage continue d’être décimé. La Champagne autour de Conlie, avec ses haies arasées, devient une succursale de la Beauce. Il faut que les élus et les organismes agricoles le disent : veulent-ils le lessivage des sols, les champs inondés, la pollinisation enrayée ? A Loué, le PLU tient compte de l’espace boisé de la commune mais ne prévoit aucune protection sérieuse des haies de son bocage qui part en quenouille : est-ce cela que les élus veulent ? A Sainte-Suzanne, en commission préparatoire du PLU, les représentants de notre Collectif ont dû batailler contre ceux de la Chambre d’Agriculture pour faire valider les relevés officiels de zones humides : est-ce normal ? Trop de responsables campent dans une attitude passéiste comme si les lois de protection de l’environnement inspirées de données scientifiques n’existaient pas. On le constate dans le refus de considérer les nitrates d’origine agricole comme l’une des causes des algues vertes en Bretagne. La réglementation est bafouée dans tous les domaines. En forêt de Petite Charnie, l’ONF ferme les yeux sur le passage des quads et des motos, qui dégradent chemins et zones humides, tous engins pourtant interdits par le Code Forestier.

Le Collectif pour la Sauvegarde de la Charnie appelle solennellement les nouveaux conseillers municipaux issus des prochaines élections ainsi que les responsables d’organismes publics à ouvrir les yeux sur la réalité de l’aggravation de la situation de l’environnement et à adopter enfin une attitude résolument volontariste pour le préserver.

News
Recent short news
Archives
French newspapers
Reports
Graphic interface CleanShop done by WonkaStudio for kitgrafik.com